Choix: Accueil / Sommaire général / 1 ère partie: les IBOZOO UU / 2° partie: Univers, Philosophie, Religion /
3° partie: Evolution / Conclusions / En savoir plus / Dictionnaire / Téléchargement /Autres lettres /

LES ATTRIBUTS DE LA BUAWA (AME)

 Vous les terrestres, vous semblez ne pas avoir des idées trop claires concernant l'essence du BUUAWAA. Ceci a provoqué tout au long de l'histoire une série de controverses naïves et spéculatives qui n'ont toujours pas tendance à disparaître.

Comment ne voulez-vous pas que le Matérialisme Dialectique de la Philosophie Marxiste ait fini par commettre la pardonnable erreur de ne pas accepter l'existence de l'âme en tant qu'entité adimensionnelle, si cette même philosophie scolastique abusa dans le passé en attribuant à l'esprit une série de facteurs qui sont en réalité purement somatiques ?

Si au lieu de vous perdre dans d'interminables spéculations, vous aviez consolidé d'avantage les véritables méthodes scientifiques, les contradictions apparentes entre les concepts de DIEU et l'esprit n'auraient pas surgi sur Terre en opposition avec la Science.

Notre BUAWA (AME) a une CONSCIENCE (CONCIENCIA) mais nous ne l'identifions pas avec la CONSCIENCE (CONSCIENCIA) de l'OEMII.

Cette différence est compréhensible en expliquant ce qui se produit dans notre corps quand nous regardons par exemple l'image d'un triangle :

Sur une plaque B où l'on a dessiné un triangle équilatéral, blanc sur un fond noir, tombe un faisceau (rouge) de IBOAAIA OU (fragments quantifiés d'énergie avec une caractéristique ondulatoire-corpusculaire) que vous appelez vulgairement LUMIERE.

Les zones noires de la gravure sont ainsi car les atomes absorbent cette énergie et il se produit des altérations dans ses orbites corticales. Par contre, le triangle blanc reflète cette énergie (lumineuse) car ses atomes de différente structure orbital n'admettent pas par résonance les fréquences des IBOAAIA OU (qui sont comprises entre 4'15.10 puissance 14 et 7'6.10 puissance 14 cycles par seconde environ).

Ceci veut dire que seule une fraction de l'énergie qui arriva à l'image est reflétée en un faisceau qui peut agir sur la rétine.

Nos yeux captent donc l'image lumineuse reflétée à l'aide de cellules BOIYUIYOE EBEE (cônes), chacune de celles-ci absorbe à peine quelques IBOAAIA OU. C'est là que se produit la première transformation de l'énergie. Ce que vous appelez LUMIERE provoque dans ces petits organes nerveux une impulsion aux caractéristiques électriques qui se propagent tout au long des neurones du nerf optique.

Nous pouvons observer que l'image s'est décomposée en millions d'impulsions élémentaires. Le triangle n'existe plus, il y a une séquence d'impulsions codifiées qui se transmettent en un certain ordre, comme si les pierres d'un grand temple terrestre étaient démontées et enregistrées pour les reconstruire après un long voyage.

Le nerf optique (en violet) transmet ces impulsions après qu'il y ait eu une première WOO EDUU (synapse) dans la YAAESIOO BUEA (corps latéral du Thalamus) du UNIIEAY AAEBU (écorce occipitale).

Les scientifiques terrestres semblent ignorer ce qui se produit à partir de l'instant où de telles impulsions nerveuses activent la UNIIEAYA AEBU. Nous allons donc faire un résumé du document remis à deux spécialistes japonais : les neurones de cette dernière voie afférente synapsent à leur tour chacune deux fibres nerveuses : YAAIODEE (en vert) et YAAIOSUU BIIO (en bleu). Autrement dit : chaque impulsion nerveuse qui représente un point du triangle est transmise à son tour par deux voies - comme si l'une de vos téléphonistes envoyait un même message à deux correspondants.

Les impulsions de la voie YAAYODEE (vert) opèrent sur l'organe de la mémoire dont le fonctionnement vous semble encore inconnu. L'image symbolise le BIBYAEYUEO DOO (couleur ocre) , [BIBYAEYUEO DOO est une spirale de chaîne de peptides dans laquelle le principal rôle est tenu par les atomes associés d'Azote].

Chaque atome d'azote est capable d'altérer l'état quantique orbital en emmagasinant deux impulsions ou BITS. En un mot : les millions d'impulsions que constituent les images que captent nos yeux sont emmagasinées, codifiées au préalable avec un ordre séquentiel, dans cette spirale de BIEYAEYUEO DOO comme s'il s'agissait d'une bande magnétique où pour être précis dans ce cas : la bande d'un magnétoscope. (NdR : vérification faite : les magnétoscope furent inventés en 1954, les magnétoscopes couleur datent de 1958)

Il y a de plus un facteur très important au sein de cette chaîne hélicoïdale : une seconde chaîne d'atomes libres de gaz hélium agit comme transducteurs et récepteurs en connectant directement la MEMOIRE avec le OEMBUUAW (troisième Facteur de l'homme ) et représenté dans l'image par la couleur jaune

Nous avons représenté sur l'image le champ de la ESEE OA (CONSCIENCE) (CONSCIENCIA) à l'aide d'un cercle (bleu clair); une seconde voie : la YAAIOSU BIIO (bleu) porte les impulsions à un second noyau de OEMBUUAW (jaune) qui le transmet à son tour à l'AME (champ de la conscience) (CONSCIENCIA) (bleu clair).

Quelle forme ont ces impulsions qui codifient l'image du triangle primitif. Tout comme les pierres ordonnées numériquement ne ressemblent en rien à la construction initiale, cette série de BITS ne semble pas être le reflet fidèle du triangle.

Une fonction périodique en forme d'onde carrée : voilà ce que capte notre BUUAWAA (âme / esprit) dans sa ESEE OA (CONSCIENCE) (CONSCIENCIA). (image D).

Imaginez un architecte dont la capacité soit telle qu'en recevant d'une manière ordonnée ces pierres numérotées, il imagine instantanément le temple en question. Ceci notre BUUAWA peut le faire : en captant ce train d'ondes carrées il se forge dans sa CONSCIENCE (CONSCIENCIA) (cercle bleu de l'image B) l'idée d'un triangle blanc sur fond noir.

De plus comment sait-elle qu'il s'agit d'un triangle ? L'image B symbolise de nouveau l'explication ; vous pouvez observer qu'au champ de la conscience arrivent deux messages. L'un d'eux que nous venons de vous décrire provient directement de l' OEIL (voies nerveuses exprimées par les couleurs violet et bleu); l'autre issu de la MEMOIRE (ocre) par la voie symbolisée par la couleur orange.

Quel est ce dernier message provenant de la BIEYAEYUEO DO (mémoire) ? Simplement un train d'ondes carrées qui représentent la codification de l'image d'un triangle équilatéral tel que nous l 'avons appris dans notre enfance, image qui était conservée dans la mémoire depuis ces lointaines années.

C'est dans ce champ de la conscience que les deux images se comparent et identifient le triangle en tant que tel. Si cette dernière connexion avec la mémoire échouait, nous n'aurions qu'une seule image : celle issue de l'oeil mais elle nous semblerait étrange comme si nous ne l'avions jamais vue. Nous appelons cette anomalie en psychopathologie YAEYUEYE DOO (amnésie de fixation).

Etudiez soigneusement cette explication car elle vous permettra de mieux comprendre l'énigme de l' UNION DU CORPS ET DE L'AME.

 
DESCRIPTION DE L'OEMII (CORPS-SOMA).

 Nous n'avons pas volontairement terminé l'énumération des facultés de la BUUAWAA (âme) et nous laissons pour plus tard la définition du troisième facteur de l'homme (OEMBUUA) car nous devons avant vous expliquer notre concept de l'OEMII.

Dans le continuum ESPACE-TEMPS (ainsi mal nommé par les physiciens de la TERRE), le corps humain est un "PLI" de plus dans l'espace (une dépression à travers une quatrième dimension) que nous pouvons définir mathématiquement avec dix dimensions. En somme une MASSE. avec VOLUME et TEMPS associés. On ne peut concevoir le temps s'il est dissocié des autres magnitudes.

Les gens qui ont une faible formation scientifique jugent l'homme comme un ETRE à trois dimensions (volume) vivant divers faits dans le flux du Temps. Pour lui, il existe seulement le souvenir des faits passés. L'unique réalité est le présent et le futur n'existe pas encore. CETTE DESCRIPTION DU MONDE EST ABERRANTE ET PUERILE.

Imaginez que les différents faits que vous avez vécu, que vous vivez et que vous vivrez, sont disposés tout au long d'un axe qui représente la dimension TEMPS.

Chaque situation a une flèche qui lui est associée et l'espace et le temps sont associés si étroitement que si nous unissons dans une même expression graphique, en une seule image, toutes ces situations ou faits que vit l'homme tout au long de sa vie, nous obtiendrons un être étrange à quatre dimensions (volume + temps) qui ressemblerait à un énorme OEBUMAEI (espèce de " boudin long " dont la section représente un bonhomme si nous la coupons en tranches).

Les cosmologues de UMMO appellent cet être tétradimensionnel : OEBUMAEMII

Que représente une coupe ou section de cet OEBUMAEOEMII ? Simplement un fait ou événement dont notre corps est le protagoniste. Un tel fait est une illusion, une fiction. Comme le serait une tranche de l'une de ces charcuteries si on ne pouvait pas la couper, l'ensemble formant alors un tout inviolable.

Mais vous pourriez dire : ce concept est une simple spéculation philosophique. Ma conscience me dicte que j'ai vécu de tels faits sans que je voie devant ou derrière moi ce gigantesque BUMAEOEMII...

Cependant il ne s'agit pas d'une simple hypothèse formulée par un chercheur ummite excentrique. Les physiciens de votre Planète pensaient déjà à ce concept avant notre arrivée.

Une comparaison simple vous aidera à mieux comprendre cette image : dans un grand jardin il y a un tunnel qui serpente, construit entièrement en plastique ou en verre transparent, et tout au long de celui-ci on a disposé des meubles, des outils etc... Ce grand tunnel représenterait le OEBUMAEOEMII.

Un homme, (notre conscience) court depuis le début dans ce corridor sinueux. Il fait nuit et il porte une lanterne. Durant son parcours il va en éclairant les objets accumulés dans le tunnel et de plus, comme les murs sont transparents, il peut contempler, faiblement éclairés par sa lampe, quelques secteurs du jardin proches du point où il se trouve à ce moment là.

D'autres fois, tout au long de ses pérégrinations dans le tunnel, il dirige le faisceau lumineux vers l'extérieur où il y a d'autres tunnels avec leur pèlerin armé de lanterne qui passent aux environs du jardin (d'autres HOMME-FAIT).

Au moment de sa naissance, le tunnel et le jardin existaient déjà. Quand le voyageur pense que ce qu'il voit en ce moment vient à peine de se créer, ou que ce qu'il a vu a cessé d'exister, ou que les meubles qu'il verra n'existent pas encore... il est victime d'une illusion candide.
 

 LIBERTE DANS L'ARBITRE DE L'HOMME HUMAIN.

Quand ce concept de OEBUAAEOEOEMII commença à être ébauché sur UMMO, (avant qu'il ne soit consacré comme vérité scientifique) surgit une doctrine philosophique hétérodoxe (non scientifique).

IM 42 avait soutenu la théorie selon laquelle si WOA crée l'homme en tant que OEBUMAEOEMII (c'est à dire avec la dimension Temps associée), ses actes ou faits sont de simples illusions et donc la CONDUITE tout au long de la VIE (vie ou temps intimement fondu au corps) est logiquement PREDETERMINEE.

Nous ne serions donc pas responsables devant WOA des apparentes transgressions à la loi morale (UAA) de WOA.

Le UMYAE (liberté de l'homme pour agir sur le milieu et pour le contrôle) serait une simple fiction.

Le développement scientifique de ces années là sembla renforcer cette spéculation avec de nouvelles bases. En effet : si tous les faits physiques sont régis par des lois "implacables " (on ignorait encore le caractère statistique de telles lois) imposées par WOA au WAAM (UNIVERS), les structures biologiques du BAYIODUII (ensemble des animaux et plantes) devraient aussi être conditionnées par des lois biologiques inflexibles.

 
LE BUAWA (AME) MODULE L'OEMII (CORPS).

 La doctrine précédente est entièrement fausse, elle s'est effondrée face à de nouveaux arguments irréductibles. (Nous avons observé que sur Terre de nombreuses personnes défendent encore cette hypothèse, mais c'est explicable car elles manquent de bases scientifiques pour pouvoir la condamner).

Revenons maintenant à la description de la BUAWAA (âme, esprit individuel). Nous savons que notre âme a une personnalité ou une entité propre. Le BUAWEI (âme collective) possède autant de consciences (CONCIENCIAS) réunies qu'il y a d'hommes, tout comme un polyèdre de carbone pur engendre de multiples scintillements.

Le BUUAWA ne possède pas de mémoire, il n'est pas non plus capable de sentir ou de percevoir ; il ne peut pas, par exemple, ressentir du plaisir ou de la douleur.

Alors : est-ce une âme inerte, comme une roche qui vit sans vivre ?

Non, bien entendu, le BUAWA possède une CONSCIENCE (CONCIENCIA) qu'il ne faut pas confondre avec CONSCIENCE (CONSCIENCIA) ; c'est à dire qu'il engendre des idées, il est capable de comprendre les messages que lui apporte le OEMBUAW et aussi, à travers celui-ci il est capable d'agir et de contrôler l'OEMII (corps).

Mais : et ceci est trés important : les idées engendrées, la connaissance acquise, le contrôle du corps ne se réalisent pas d'une manière séquentielle ou continuelle dans le flux du temps.

C'est à dire que l'âme ne va pas en train de développer des idées l'une derrière l'autre en divers intervalles de temps car le temps N'EXISTE PAS POUR ELLE.

Il ne serait pas du tout, non plus, correct de dire que le BUUAWEA "fait" tout cela d'une fois pour toujours et en un instant ; mais cette dernière manière de nous expliquer, sans employer un lexique technique de UMMO presque intraduisible, est la plus efficace.

Woa concède à l'âme une prérogative qui est transcendante : elle peut modifier une fois pour toutes la forme du OEBUMAOEMII (homme-physique : espace-temps).

Ce qui signifie que si WOA engendre et crée le corps physique, en fixant les caractéristiques de sa physiologie, il concède à la BUAWA la faculté de modeler la conduite du corps tout au long du temps, une fois pour toutes.

Employons de nouveau l'exemple du long tunnel de plastique. Supposons qu'il s'agisse d'un grand tube flexible comme un serpent. Son propriétaire l'achète et désire le poser dans son jardin. Il aura pleine liberté pour le courber à son goût, en l'adaptant bien sûr à la topographie du terrain, contournant les arbres et surtout évitant de perturber les autres tunnels qui sont déjà dans le jardin.

D'un seul coup d'oeil, il devra prendre en compte tous les obstacles et au même instant il choisira un cheminement de l'axe idéal sur lequel il posera le tube. Evidemment, le propriétaire peut contempler son oeuvre en entier d'un seul coup d'oeil. Ce n'est plus le malheureux homme qui courait dans la nuit à l'intérieur du long tunnel pour observer pas à pas avec sa lampe des secteurs consécutifs du tunnel flexible dans le jardin.

Ce malheureux homme représentait la CONSCIENCE (CONSCIENCIA), le propriétaire symbolise la CONSCIENCE (CONCIENCIA) du BUAWA ( de l'AME).

Il vous faudrait une plus grande argumentation pour assimiler d'un coup cette idée. Il est difficile au début d'admettre cette différence entre CONCIENCIA et CONSCIENCIA ; mots que nous avons choisi pour traduire les nôtres BUUAWA IMMI et ESEE OA.

Mais les hommes de la terre seraient-ils différents des Ummites sur ce point ?

Il n'y a pas de raison pour que vos âmes aient une autre essence. Si l'âme est capable de voir d'un seul coup d'oeil tout ce long tunnel, cet OEBUMAEOEMII en forme d' HOMME-BOUDIN (c'est à dire tous les faits vécus et à vivre par l'OEMII (corps)), comment se fait-il que moi, je ne sois pas capable d'accéder au champ de ma CONSCIENCE (CONSCIENCIA) qu'au niveau de la vision du PRESENT, c'est à dire un seul fait de cette gigantesque chaîne de faits qui constituent le long OEBUMAEOEMMI?

En fin de compte, ce MOI ne serait-il pas mon âme ? Vous, les scientifiques de UMMO, vous dîtes que ma conscience est ce petit homme à la lanterne qui voyage lentement en explorant dans la nuit un par un les faits qui composent le long tunnel ; vous dîtes que quand mon corps est en train de lire en cet instant (c'est à dire un fait), ou quand je me déshabille cette nuit (autre fait), tous deux existent déjà préétablis par mon âme avec la permission de WOA et cependant je peux SEULEMENT L'APPRENDRE PEU A PEU dans le lent flux du Temps.

Est-ce que MON MOI, CONSCIENT, est en fait un esclave innocent de mon âme qui modèle ma conduite ?

C'est encore une nouvelle illusion. Quand nous levons le regard et que nous voyons le bleu de la mer, nous sommes loin d'imaginer que le BLEU est une simple illusion somatique. La couleur n'existe pas, il y a seulement de simples faisceaux d'ondes dont la longueur produit différents effets sur nôtre écorce cérébrale.

CE FLUX DU TEMPS QUI NOUS FAIT VOIR LES FAITS UN PAR UN EST UNE ILLUSION.

CONSCIENCE (CONSCIENCIA) ET CONSCIENCE (CONCIENCIA) sont en fait la même chose. C'est notre corps physique, notre OEMII, qui avec ses limites empêche que l'âme voit plus d'un épisode ou fait à chaque instant.

Nous emploierons un autre exemple : sortez à votre fenêtre et contemplez le panorama. Imaginons que vous êtes architecte et que vous avez construit l'édifice qui est en face. Vous le voyez en entier avec toutes ses portes et fenêtres, ses toits, ses cheminées.... Maintenant coupez sur un carton un petit carré de moins de I ENMOO (1 ENMOO = I,87 cm) de côté.

Faites en son centre un orifice du diamètre d'un crayon et retournez à la fenêtre. Mettez le carré à 9 ENMOO de votre oeil (16,8 cm) et sans essayer de fermer l'autre oeil, essayez de voir à travers cette perforation une des fenêtres de la maison d'en face. Que le champ de vision est limité et désolant ! Si vous voulez voir tout le panorama, vous devez faire un long déplacement dans l'espace. Mais vous ne serez pas assez ingénus pour vous exclamer que vos yeux ne sont pas capables de contempler en une fois le paysage (la maison que vous avez construit). Il vous suffirait d'enlever le petit carton.

Vous avez donc compris que LES YEUX REPRESENTENT LA CONSCIENCE (CONCIENCIA). Le carton SYMBOLISE L'OEMII (corps physique) et le CHAMP LIMITE PAR L'ORIFICE : LE ESEE OA (CONSCIENCE).

 
RESPONSABILITE DE L'HOMME DEVANT WOA.

 Le BUAWA (âme) est donc responsable devant WOA de votre conduite par rapport aux UAA (code moral dicté par le créateur).

L'âme a modelé - d'une seule fois - mais elle a donné forme à tous les faits vécus par l'OEMII (corps physiologique) et si elle ne les a pas adaptés à cette loi morale qu'elle a librement transgressée, elle doit être punie. Ce concept de punition n'a rien à voir avec la description ingénue que les textes antiques de l'église romaine terrestre font du purgatoire.

Nous avons été, cependant, très surpris en observant que les Théologiens modernes de cette même église et d'autres, maintiennent actuellement une théorie qui coïncide avec les nôtres car elle prend en compte le concept d'esprit adimensionnel dissocié de la magnitude Temps.

 

 L'INTERACTION BUAWA / OEMII (AME / CORPS), DECOUVERTE DU OEMBUUAW (TROISIEME COMPOSANT DE L'HOMME).

 Une vision incomplète de l'homme peut nous le présenter comme un corps sujet aux implacables lois biologiques de WOA.

Quand une pierre tombe, son déplacement n'est pas le fruit du hasard car interviennent la masse de la roche, le champ gravitationnel de UMMO (ou de la TERRE), la composition de l'air et les phénomènes de turbulence liés à la forme de l'objet.

Le comportement de TOUT OBJET dans le Cosmos est fonction de lois statistiques que vous appelez lois physiques.

Mais, cependant, le hasard est l'unique loi des particules subatomiques. Celles-ci ne sont pas soumises comme les grands objets à la servitude d'une loi inflexible et cela, les scientifiques de la Terre le savent.

Mais si l'homme est un complexe géant d'atomes, c'est à dire un GRAND OBJET : sa conduite ne sera-t-elle pas donc subordonnée à des lois physiques et biologiques ? Ce qui lui interdirait une conduite libre ? OUI et NON. Nous l'expliquerons: observez ce qui arrive quand un faible rayon de lumière arrive à la rétine. Toute la conduite de l'homme peut se modifier par ce phénomène imperceptible. Nous savons qu'il suffit d'un IBOAAYA ADA (cellule rétinienne que vous appelez BATONNET) pour créer une impulsion nerveuse. UN SEUL PHOTON PEUT FAIRE BOUGER L'OEMII (CORPS) !

Ensuite, l'homme, qui physiologiquement est soumis à ces lois BOOLEXES (? N.D.T.) peut à son tour se comporter par hasard, en étant contrôlé par des particules subatomiques.

Ce principe anima les psychophysiologues de UMMO pour rechercher les véritables causes de l'interaction entre BUAWAA et OEMII (esprit et soma) jusqu'à ce qu'en l'année 315 de notre Temps, NOI 3, réalise une grandiose découverte : LE OEMBUUAW , facteur de liaison entre le corps et l'âme.

Il ne s'agit pas d'un péri-esprit de substance ectoplasmique car une substance ne peut en même temps être matérielle et spirituelle (dimensionnelle et sans dimension) et les régurgitations ectoplasmiques des médiums terrestres sont de simples supercheries.

Le OEMBUUAW est composé simplement par un petit groupe ou constellation d'atomes DIIU YAA (krypton) ; ce gaz est formé par des atomes inertes (incapable de se combiner chimiquement).

Dans leurs orbites on compte 36 électrons dont 6 qui se trouvent dans l'écorce extérieure et deux à côté. Vous pouvez observer que le nombre atomique est multiple du nombre atomique du carbone (douze) et de l'hélium (deux). Il est capable d'entrer en résonance (OWEEEU OMWAA) avec ces éléments, avec une fréquence correspondant au troisième harmonique de la fondamentale du carbone et le sixième harmonique de la fréquence fondamentale de l'hélium. Le OWEEU OMWAA est un effet cortical de l'atome que vous ne connaissez pas encore et il ne faut pas le confondre avec l'émission d'énergie à diverses fréquences par l'écorce électronique et que vous mesurez à l'aide des spectres d'émission caractéristiques pour chaque atome.

La localisation de ces atomes de krypton dans le corps humain est très difficile pour les raisons suivantes :

- ils ne sont pas combinés avec le reste des composés organiques de l'OEMII (corps humain).

- leur nombre est très réduit (nous en avons localisé 16) à l'inverse des autres atomes (carbone, azote, oxygène etc...) qui se comptent par trillions.

Mais ne croyez pas que le nombre d'atomes de krypton est si réduit. Nous pensons qu'il en existe des centaines de milliers (même ainsi le chiffre est faible) localisés dans le lobe temporal du Thalamus, dans l'Hypothalamus et dans d'autres zones de l'écorce cérébrale.

Ce sont les impulsions nerveuses qui, grâce aux différents atomes de carbone et d'hélium dont les états quantiques ont été excités (image B), modifient par résonance les états ordinaires de fréquence Zéro (onde plane) de chaque atome de krypton par effet OWEEU OMWAA.

Ainsi les messages de la mémoire, par exemple, vont se codifier dans ces atomes en forme d'onde (image D).

Le BUUAWAA (âme) a donc connaissance de tout ce que captent nos sens et de tous les processus mentaux développés dans notre cerveau grâce à ces atomes de krypton : mais de plus, grâce à eux l'âme agit sur le corps en développant un processus inverse dont l'ultime phase est constituée par les impulsions motrices qui activent nos muscles.( voir image B). Une gigantesque BUUAWE BIAEI ou âme collective dont les BUUAWAA contrôlent chacune, grâce au OEMBUUAW, ces OEMII respectifs, est en réalité associée au temps en formant le long et tortueux enchaînement de faits que nous appelons OEMBUAOEMII (homme quadridimentionnel).

Un tout créé par WOA avec une grande liberté pour régir en une fois pour toujours son destin et ensuite sanctionné et prévu dans l'intime participation des idées du WOA (cet ensuite est symbolique car le temps n'existe pas). Il n'y a pas de mots pour exprimer l'exquise harmonie de cette merveilleuse création de WOA.

TOUS LES HOMMES DE UMMO SONT DONC INTEGRES DANS CETTE BUAWE BIAEI OU ESPRIT COLLECTIF MAIS :

Existe-t-il un esprit plus ample (large) qui embrasse tous les êtres du Cosmos ?

Notre BUUAWEE BIAEI et celui des hommes de la Terre sont-ils aussi "fondus " ?

Humblement nous confessons que nous l'ignorons, s'il en était ainsi nous pourrions communiquer télépathiquement avec vous malgré les énormes distances et nous connaîtrions quelque chose de plus au niveau du Futur que nous réserve l'Humanité Cosmique. Ceci est l'un des objectifs de notre mission sur TERRE : jusqu'à maintenant les résultats ont été négatifs. Nous croyions de plus que les scientifiques de la Terre allaient nous apporter des éléments et nous vous avons trouvés préoccupés par des guerres stériles et de stupides polémiques sans aucune objectivité scientifique ; et vous croyez TOUS posséder la vérité sans respecter ceux qui ne pensent pas comme vous.

Page Précédente

Sommaire