Choix: Accueil / Sommaire général / 1 ère partie: les IBOZOO UU / 2 partie: Univers, Philosophie, Religion /
3 partie: Evolution / Conclusions / En savoir plus / Dictionnaire / Téléchargement /Autres lettres /

 

UMMOLOGIE

L'UMMOLOGIE, de l'ummite "ummo" (nom de leur planète) et du grec "logos", (science, étude ou discours) est donc l'étude devant amener à une meilleure compréhension de la civilisation et des concepts Ummites, au travers des textes dont nous avons connaissance. Il s'agit donc d'une certaine manière de tenter de réaliser une exégèse de certaines parties de ces textes.

Nous avons un bon exemple préalable de cette étude, il s'agit de l'analyse de Nicolas Lecot (présente sur ce site page 13) sur : les Ibozoo Uu / le Waam-Waam / le Buawe Biaei / Le Bayoduu / Le Buawa / L'oembuaw / Woa / l' Oemii )

Je diffuserai donc sur cette page les réflexions que vous souhaiteriez m'envoyer.

Je commence donc par une de mes réflexion:

Il y a dans les lettres ummites toute une série de "phrases-clefs", qui imposent, que nous croyons ou non à l'origine extra-terrestre de ces lettres, de nous poser des questions pertinentes sur la validité de l'interprétation que nous donnons à certains phénomènes physiques.


Un exemple.

Nous lisons, dans toutes les revues scientifiques que "la masse courbe l'espace-temps ..." Il s'agit d'un phénomène tout a fait prouvé (courbure des rayons lumineux), oui, mais...

Voici un paragraphe extrait de la lettre D29/D30.
"Si nous courbons un espace tridimensionnel, si nous le plions, ou si nous faisons une espèce de creux à travers une quatrième dimension, cette courbure représente ce que nos organes sensoriels interprètent comme une masse (une pierre, une planète, une galaxie)."

Cette phrase, en fait, soutiens la théorie exactement inverse de la théorie "terrestre". Nous, nous sommes parti avec l'idée que ce que nous pouvions voir, sentir, toucher, peser (une masse quelconque), et parceque pour nous c'est "existant", est LA CAUSE de la courbure de l'espace.
Et si c'était l'inverse, c'est à dire qu'une masse quelconque (un solide, un gaz, un liquide, une fleur, nous..) ne soit que LA CONSEQUENCE d'une courbure de l'espace?.

Je n'ai pas la réponse et ne connait (pour le moment) aucune preuve ni démonstration que l'un ou l'autre des postulats soit le bon. (Si vous pouvez trouver une démonstration qui ne mélange pas la cause et l'effet, écrivez moi!..)

A-J H - le 13/10/98

 Le 18 décembre, un lecteur suisse, Alain Stauffer, m'a transmis le message suivant dont je le remercie:

"Ce point de vue est très intéressant pour un esprit traditionnel.
En effet, la Cabbale (et son Arbre Séphirotique) envisage à l'origine de la Création trois pôles d'énergie fondamentaux, si l'on veut, ou une trinité primordiale (une sphère supérieure, appelée Kether, d'où sont issues les deux autres: Bina - l'espace - et Hochma - le temps -).
L'espace et le temps préexistent donc aux autres aspects de la manifestation (ou création). C'est leur nature ondulatoire (que les recherches de pointe postulent très sérieusement actuellement) qui est à l'origine des "courbes" donnant naissance à la matière dense, selon la remarque ummite.
Il est extrêmement vraisemblable que le temps, comme l'espace, présentent une structure analogue à celle de tout élément observable dans l'univers - c'est-à-dire une structure vibratoire ou ondulatoire.
La compression ou l'extension de ces rythmes doit nécessairement avoir des résonances que nous percevons, avec nos sens limités, sans en percevoir la nature véritable ni l'origine."

 

 

Page Précédente

Sommaire